AS ESPAGNOLS SCHILTIGHEIM : site officiel du club de foot de Schiltigheim - footeo

Vincent Collet: «De bonnes leçons à en tirer»

28 mars 2016 - 12:08

Vincent Collet estime que la prestation solide de Strasbourg ce samedi contre Chalon (86-78) est une bonne préparation au match contre Trente.

Vincent Collet (entraîneur Strasbourg, vainqueur de Chalon): «Nous avons bien entamé la rencontre (27-10, 12e). Les quatorze premières minutes m’ont plu, surtout compte tenu du contexte, avec la fatigue qui a suivi la qualification en Coupe d’Europe (mercredi contre Nijni Novgorod, 91-91 après 2 prolongations) et le risque d’un contrecoup. Mais on a su maintenir le rythme, tout en faisant tourner davantage l’équipe, pour réduire les temps de jeu des cadres. Tout le monde a répondu présent, et en plus on s’est montrés plutôt inspirés en attaque.

On a eu un petit relâchement et on a vu Chalon immédiatement revenir, en nous passant un 15 à 2 en trois minutes. Mais on a vite repris nos esprits et notre marche en avant. Dommage d’avoir lâché à la fin. Chalon est revenu une seconde fois en profitant de notre faiblesse au rebond défensif. Ce sera une bonne préparation pour mardi. Chalon nous a forcés à mettre du rythme dans cette rencontre, et c’est bien, car dans la valeur athlétique, il y a des similitudes entre leur équipe et Trente, que l’on reçoit mardi. Donc de bonnes leçons à en tirer.»   Jean-Denys Choulet (entraîneur Chalon-sur-Saône, battu par Strasbourg): «Il n’y a aucune discussion sur le résultat du match. On a été très mauvais en première mi-temps, et j’ai mis du temps à trouver des solutions pour réussir à mettre des points. Je ne veux pas tirer sur les joueurs, nos cadres étaient fatigués après notre qualification en Coupe d’Europe (mercredi pour le Final Four de la Coupe d’Europe FIBA, C3). Quand je vois les matches d’Ilian Evtimov, Jeremy Hazell, Devin Booker… On voit bien que c’est très loin de ce qu’ils produisent habituellement.

Mais pour ce match, ils ont un joker. On a passé des dizaines d’heures en déplacement. Il est difficile à un moment de ne pas y laisser des plumes. Je félicite le cinq majeur qui a terminé le match avec deux jeunes, qui ont remporté le dernier quart-temps même si Strasbourg avait déjà gagné. Ça reste encourageant. Maintenant on a juste besoin de repos. Bonne chance à Strasbourg, qui a une grosse échéance mardi en Eurocoupe (C2, demi-finale aller contre Trente).» Recueilli par Yann OHNONA, à Strasbourg L'Equipe.fr

Commentaires